Ventilation Mécanique Contrôlée

La Ventilation Mécanique Contrôlée, plus connu sous l’acronyme de VMC est un dispositif dont le but est le renouvellement de l’air au niveau d’un logement. Il existe deux types de VMC : simple flux et double flux.

L’installation d’une VMC peut être assujetti à un taux de TVA réduit dans le cadre d’une rénovation énergétique plus large.

La ventilation mécanique contrôlée

Tous les propriétaires de maisons construites après 1982 sont dans l’obligation de les ventiler. La ventilation mécanique contrôlée (VMC) est la méthode la plus courante pour le faire. Tout en réduisant les déperditions thermiques, ce dispositif assure la régulation du renouvellement de l’air dans le logement.

La VMC, principe de fonctionnement et entretien

Principe de fonctionnement de la VMC simple flux

Pour renouveler l’air dans le logement, il faudra extraire l’air « vicié » qui se concentre dans les pièces dites humides (salle de bains, WC, cuisine, buanderie, …). En contrepartie, il est nécessaire d’amener de l’air frais au niveau des pièces dites « sèches » (séjour, chambres…)

L’air vicié sera évacué à l’extérieur au niveau de la toiture en général.

VMC simple flux

Entretien de la VMC simple flux

L’entretien de la VMC est relativement simple ; une à 2 fois par an, pensez à nettoyer les bouches d’extraction, les entrées d’air et la roue du ventilateur afin d’enlever la poussière qui s’y est accumulée.
En réalisant un entretien régulier, vous pourrez à la fois accroître la durée de vie de votre VMC et réaliser de bonnes économies d’énergie.

Principe de fonctionnement de la VMC double flux

Ce type de VMC est conseillé dans les maisons récentes ou rénovées suivant un objectif d’étanchéité à l’air. Comme pour la VMC simple flux, des bouches d’extraction de l’air vicié sont installées dans les pièces « humides ». A la différence de celle-ci, pas d’entrées d’air dans les pièces sèches mais des bouches de soufflage.

En toiture , 2 sorties seront nécessaires. L’une servira de prise d’air pour amener l’air neuf à l’échangeur, l’autre aura pour but l’évacuation de l’air vicié.

L’air vicié extrait des pièces humides sera amené à un échangeur (installé en volume chauffé pour un rendement optimal), ainsi que l’air neuf venant de l’extérieur. Dans cet échangeur, les calories de l’air vicié seront utilisées pour réchauffer l’air neuf venant de l’extérieur et insuffler de cette manière dans les pièces sèches un air neuf « préchauffé ».

VMC double flux

Entretien de la VMC double flux

En plus du nettoyage régulier des bouches, les filtres présents dans l’échangeur sont à remplacer régulièrement. Pour connaître le périodicité de remplacement des filtres, consultez les préconisations du fabricant.